NOTIF ? no dates > no assedic > no cash > … no problems

notif

NOTIF est le prochain outil de planification des non-permanents de France Télévisions. Sa réalisation a été confiée à l’éditeur de ooViiz. La Direction relate, dans une brochure de présentation en couleurs, l’expérience menée cet été sur les Opérateurs de Prises de Vues ( cadreurs-cameramen )  < cf brochure >.

Quels sont les résultats de cette expérience ?

La Direction RH a sélectionné 215 OPV, nous apprend-on. Sur quels critères ? Nous l’ignorons.

Ces heureux élus sont censés se voir allouer le travail disponible. Sur les quatre mois de l’expérimentation, ce sont 222 CDD d’un ou plusieurs jours qui seront proposés, représentant un volume normal et prévisible d’activité en l’occurrence 938 jours de travail.

Cependant, seul le tiers – 69 OPV – seront destinataires des offres. Sur quels critères prive-t-on de tout salaire, pendant quatre mois, les deux tiers de l’effectif ? Nous l’ignorons. Finalement, seul le quart – 52 OPV – se partagera effectivement les 222 contrats.

Qu’en concluons nous ?

Nous résumons :

  • 163 OPV sans salaire pendant 4 mois, et bien sûr, sans heures à valider pour le régime des intermittents du spectacle.
  • 52 OPV réalisant en moyenne 18 jours sur ces 4 mois, soit 4,5 jours / mois, soit bien au-dessous du seuil pour « faire les heures ».

Nous pensons pouvoir objectivement conclure que la Direction a décidé, en s’aidant de ooViiz, d’exclure les techniciens du système social des intermittents du spectacle. Autrement dit, d’obliger tout collaborateur précaire à se transformer en intérimaire ( ou en véritable intermittent s’il parvient à faire ses heures ailleurs ).

Qu’en conclut la Direction ?

Le commentaire de la Direction diffère sensiblement du nôtre :

Pour elle, l’expérience montre deux choses :

  • Un éventail insuffisant de l’offre : plus de gens doivent recevoir les offres, et ce au nom de l’efficience.
  • Une répartition insuffisante des jours de travail, qui doivent bénéficier à plus de gens, et ce au nom de l’équité.

Donc, si nous comptons bien ( 938 / 4 / 215 = 1,09 ) la Direction voudrait parvenir à faire travailler les OPV… 1,09 jour / mois, au nom de l’équité ! Vous n’en croyez pas vos yeux ? C’est dans la brochure. C’est officiel !

Qu’en concluent les experts de SECAFI missionnés par les syndicats ?

Nous attendons impatiemment les expertises financière, technique, juridique, et de santé, des équipes de Monsieur Denoyelle, réalisées avant sa nomination à la Direction RH mais non encore diffusées. Car ces travaux vont notamment nous apporter :

  • les données chiffrées sur la population visée par l’uberisation, 
  • une étude auprès de ce personnel pour recueillir son avis,  
  • une analyse des risques psychologiques et sociaux, liés au maintien sur le qui-vive sept jours par semaine trois cent soixante-cinq jours par an, sachant que les permittents vivent aujourd’hui déjà durement ce stress de la disponibilité permanente.
  • une évaluation chiffrée des condamnations encourue pour cette infraction à la législation sur les CDD commise sur 215 personnes 
  • une revue des voies judiciaires dont dispose chaque salarié pour contester la discrimination subie sur notif
  • l’identification du décisionnaire, au sein de France Télévisions, de ce programme uber pour que les syndicats puissent le déférer en correctionnelle
  • les conséquences financières et sociales sur le service du planning
  • un audit juridique des informations recueillies et de leur traitement, et des garanties obtenues ou à obtenir pour éviter un fichage opaque.

… 

Qu’en concluent les syndicats ?

Les représentants du personnel, élus et syndicats, vont rendre un avis et adopter éventuellement des actions pour ramener la Direction à une vision plus humaine du traitement des êtres humains et éviter que ce projet voit le jour.

Que commande le Droit à propos de cette expérience OPV ?

A notre avis, une gestion sociale respectueuse de la loi commanderait une, et une seule, configuration d’emploi concernant ces OPV permittents  :

Le niveau du besoin de main d’œuvre en OPV fait apparaître 12 à 15 emplois « normaux », en CDI, avec un forfait de 204 jours ( identique à celui qui est en place pour les OPV en pied ). D’où une solution évidente :

  • Régulariser 12 à 15 OPV en CDI.
  • Indemniser les 200 qui n’intégreront pas le corps des PTA permanents.
  • Renoncer aux recours judicaires ouverts aux syndicats contre les délinquants en poste, dans la mesure où l’ordre public social aura été rétabli dans l’entreprise.
  • Ré-ouvrir à l’avenir un poste à chaque fois que 200 piges OPV seront constatées sur l’année. 

Mais résoudre – comme nous venons de le proposer – la question des OPV uberisés est insuffisant. Cette expérience, mais aussi toute l’initiative notif dans son ensemble, n’est qu’un simple test. Et donc, au bout du chemin, parvenir à interdire notif serait insuffisant. Voici pourquoi :

Comment va s’articuler le fonctionnement des deux plateformes ? 

Si ce projet d’uberiser les journalistes et intermittents de la télévision publique voit le jour, alors coexisteront sur la Toile deux sites à vocation distincte : 

. La plateforme ooViiz / public, où tout un chacun peut s’inscrire pour trouver du travail chez les opérateurs de l’audiovisuel 

. La plateforme ooViiz / notif, spécifique aux pigistes et intermittents de France Télévisions autorisés à s’y inscrire pour être planifiés sur les productions internes. 

Évidemment, l’existence de deux sites distincts crée l’illusion que le chargé de planning va recruter exclusivement sur la plateforme consacrée à France Télévisions. Mais en réalité, rien ne l’y oblige… A moins que des dispositifs contractuels coercitifs, au terme desquels la direction de France Télévisions s’interdit toute uberisation du personnel, aient été conclus. Est-ce le cas ? Les expertises du CSE sont là encore très attendues.

A suivre… 

< cf lien vers notre éditorial : ooViiz – ce que dit le droit de la foire aux intermittents >

< cf lien vers notre éditorial : ooViiz – vie et mort de l’intermittent ou du journaliste sur la plateforme >

cabinet-ktorza-Brochure-FTV-de-présentation-de-ooViiz-notif

Partager cette article:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
DÉCOUVREZ NOS ARTICLES DÉDIÉS