Delphine Ernotte remercie Iznogoud

france televisions 2

Pour ce qu’il a fait au service de sa patronne – fusible sacrifié, ou pour ce qu’il n’a pas fait – commode bouc émissaire, ou peut-être simplement pour ce qu’il est – un mâle blanc désormais quinquagénaire, Iznogoud quitte la maison France Télévisions après huit ans de loyaux sévices… et une dernière tournée outre-mer sous les cocotiers en guise de préavis de licenciement.

Son bilan ? On ne va pas manquer de l’accuser de la faillite sociale de la mandature qui s’achève. Mais le Vizir est-il entièrement responsable de la gouvernance de son Calife ?

L’important est maintenant de trouver un Chevalier blanc, capable de réparer les dégâts humains, professionnels, éthiques et financiers de cinq années noires, où son prédécesseur aura obstinément ignoré l’essentiel : le DRH est rémunéré sur fonds publics pour se mettre au service des hommes et des femmes qui font la télé… et pas l’inverse.

Partager cette article:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
DÉCOUVREZ NOS ARTICLES DÉDIÉS